Ecosse – Jours 1, 2 et 3 – Edimbourg


Jour 1 : C’est ici que tout commence …

Paris Charles de Gaules, décollage 16h50. Edimbourg, atterrissage 17h35. (Et oui, n’oublions pas qu’il y a une heure de décalage entre l’Ecosse et le France. Il est 16h en Ecosse quand il est déjà 17h en France).

Notre voyage commence ici, à Edimbourg, capitale de l’Ecosse. Pour se rendre de l’aéroport au centre ville, un système de navette très efficace est mis en place, et circule toutes les 10 minutes: le Airlink 100. Et son trajet d’une trentaine de minutes vous donnera déjà un premier aperçu de la ville d’Edimbourg et de ses principaux monuments. Bref, de quoi vous faire trépigner d’impatience !

Les trois nuits que nous passerons à Edimbourg se feront dans un Air BnB situé sur l’artère principale de la ville : « High Street » / « The Royal Mile ». Longue rue qui relie les deux châteaux emblématiques de la ville : le château d’Edimbourg, et le Palace of Holyrood House. Un Air BnB très bien équipé, tout confort, calme et idéalement situé ! Première petite surprise sur les habitudes écossaises : il n’y a pas de rideaux aux fenêtres et en été, il ne fait jamais vraiment nuit ! Alors si vous êtes habitués à dormir dans le noir … N’oubliez pas votre fidèle allié de ce séjour : le bandeau pour les yeux ! (Ne cherchez pas dans Edimbourg, vous n’en trouverez pas, je n’en ai trouvé qu’à l’aéroport !)

Mais notre première petite journée s’achève bientôt, fatigués de notre voyage, nous décidons de terminer, ou plutôt de commencer notre séjour par un restaurant repéré dans le cartoville : le David Bann. Un restaurant végétarien … Délicieux ! Que vous soyez végétariens ou non, courez y les yeux fermés ! La nourriture est d’excellente qualité (le risotto est à tomber !), les proportions très généreuses, la carte très variée et audacieuse, et la déco très chaleureuse. Bref, on en resort conquis, prêt à découvrir toutes les nouvelles saveurs que l’Ecosse a à nous apporter. (Petit conseil : les entrées, comme les plats, ont l’air et sont délicieux. Mais si vous voulez goûter aussi au dessert, ne soyez pas trop gourmand sur les entrées !)



Jour 2 : Château d’Edimbourg, Cimetière de Greyfriars, Princes street garden, Jardin botanique.

Nos billets en poche réservés un mois à l’avance, nous commençons cette deuxième journée par la visite du château d’Edimbourg. Nous sommes tous les deux adeptes de visites de châteaux et monuments historiques, mais là, grande déception ! Une affluence de touristes bien trop disproportionnée par rapport à la capacité d’accueil du lieu, aucun document de présentation distribué, aucuns panneaux explicatifs sur les différents lieux à visiter. Et hormis la grande salle, rien ne se visite du « château » en lui même. Cependant, la vue sur Edimbourg depuis les remparts est très jolie, mais nous avons de loin préféré la vue que réserve Artur’s seat. Bref, si vous n’avez que peu de temps pour visiter la capitale, passez votre chemin, le château est bien plus beau à observer de l’extérieur que de l’intérieur !

Sur le chemin du retour, nous avons flâné dans le petit cimetière de Greyfiars. Et là, quelle belle surprise ! Un cimetière typiquement anglais, d’un calme absolu, pourtant implanté en plein centre de la ville. Un lieu qui a du et doit encore inspirer bon nombres d’artistes et d’esprits littéraires (et aussi des fantômes, car ce cimetière a la réputation d’être le plus hanté au monde, et sa partie supposée hantée est fermée au public). Depuis le cimetière, vous pourrez observer les toits de la fameuse George Heriot’s school. Une école écossaise qui aurait inspiré JK Rowling dans l’écriture de Harry Potter. Le bâtiment ne se visite malheureusement qu’une fois par an, mais doit certainement valoir le coup.

Puis une agréable promenade le long de Princes street et de ses jardins. Le lieu favoris des écossais pour venir s’allonger dans l’herbe et pique niquer. Pour les adeptes des musées, vous découvrirez The Scottish National Gallery, que nous n’avons pu visiter faute de temps, car nous avons préféré nous rendre plus au nord de la ville en arpentant les rues moins touristiques et plus résidentielles d’Edimbourg, pour nous rendre au Jardin botanique royal. L’entrée est gratuite, et vous pourrez flâner dans de très beaux jardins anglais, et si vous arrivez suffisamment à l’heure (fermeture à 3h en hiver et 5h l’été), vous pourrez entrer dans les magnifiques serres royales !

Pour clôturer cette journée, quoi de plus normal qu’un autre restaurant aux saveurs typiquement écossaises ? Encore une fois recommandé par le Cartoville, nous nous installons à une table au Dubh Prais, un tout petit restaurant situé dans une cave de High street, qui accueille une quinzaine de couvert. Et encore une fois, nous n’avons pas été déçu. Nous avons goûté à LA spécialité écossaise : le haggis (une panse de brebis farcie avec un mélange de viande de mouton, d’épices et de céréales). Un régal. Tout était très bon, savoureux, et généreux. Le service parfait. Le cadre atypique. Bref, allez y (mais pensez à réserver) !



Jour 3 : Palace of Holyrood House, Arthur’s seat et Duddington. 

Pour ce troisième jour, il fait beau, et même très beau ! Cela tombe bien, car nous comptons bien arpenter le petit « Ben » d’Edimbourg : Arthur’s seat (un ancien volcan aujourd’hui éteins, sur lequel la légende raconte que le roi Arthur y serait venu à plusieurs reprises). Mais avant cela, une visite du Palace de Holyrood House s’impose. Résidence royale lorsque la reine se trouve en Ecosse, le château reste néanmoins parfaitement accessible, et la visite audioguidée est très complète et vous permettra de profiter et de comprendre ce lieu un maximum (il est par contre interdit de faire des photos à l’intérieur du palace). Le point d’orgue de cette visite reste toutefois les ruines de l’abbaye attenante au palace. Des ruines romantiques et mystérieuses, mais qui ne surpassent pas celles de l’abbaye de St Andrews … Avant de commencer l’ascension d’Arthur’s seat, petit arrêt au café attenant au palace. So british ! On a adoré son ambiance très kitsch, y manger des scones, y boire le thé, et se croire un instant invités chez la reine !

Le départ des sentiers vous emmenant au sommet démarrent tous derrière le palace. Certains vous permettront même de « visiter » des ruines de petites églises et chapelles. Le sentier dure une quarantaine de minutes, est très agréable à arpenter, et la vue une fois là haut est très belle ! Vous pourrez ainsi comprendre comment la ville d’Edimbourg s’est développée entre la vieille et la nouvelle ville, et comment elle s’articule autour de deux « collines ». Pour redescendre, deux possibilités : soit vous rebroussez chemin, soit vous descendez par le versant opposé à celui par lequel vous êtes arrivés, et vous arriverez dans la charmante petite ville de Duddington. Vous tomberez sur un loch aménagez, et si vous avez de la chance, vous pourrez y rencontrer des centaines d’oiseaux ! Pensez à amener un peu de pain, vous aurez beaucoup de succès ! Pour repartir vers le centre ville, vous pouvez emprunter The innocent railway, une ancienne voie de chemin de fer.

Enfin, n’oublions pas de reprendre un thé pour clôturer ce dernier jour à Edimbourg : nous remontons très au nord la ville, et découvrons un quartier très sympa et nous arrêtons à la Manna House Bakery. Encore une fois, un délice ! Les écossais adorent les pâtisserie et savent surtout très bien les realiser ! Le choix est difficile, mais tout y est très bon !

Nous terminons donc ces deux journées à Edimbourg sur une note sucrée, les yeux emplis de choses très belles, et nous avons le sentiment que le reste de notre voyage risque d’être encore plus surprenant ! Prochaine étape : Stirling et le loch Kathrine.



Carnet d’adresses :

A visiter :

Pour manger :

Pour prendre le thé : 

 

© Toutes les photographies sont la propriété de La Terre au Carré

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s