Italie – Merveilles de la Toscane en 5 jours


« J’étais dans une sorte d’extase, par l’idée d’être à Florence, et le voisinage des grands hommes dont je venais de voir les tombeaux. Absorbé dans la contemplation de la beauté sublime, je la voyais de près, je la touchais pour ainsi dire. J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j’avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber. » 

Stendhal – 1817 – Après son séjour à Florence

La région de la Toscane en Italie est sublime. Tant par ses paysages, que par son patrimoine, son histoire, sa richesse culturelle, sa gastronomie, son identité … Nous y avons passés cinq jours, durant lesquels nous furent hébergés par une famille Italienne (ce qui expliquera donc l’absence de bonnes adresses pour les hébergements !). L’immersion dans la culture italienne fut totale, l’émerveillement à son maximum. Cinq jours pour découvrir Florence, Pise, Sienne, San Gimignano et Pistoia, notre lieu de résidence. A moins de 2 heures de Paris en Avion, et desservi par des compagnies low cost, il est de plus très facile de se rendre dans chacune des principales villes de Toscane en train. Alors, pourquoi se priver d’un tel dépaysement ? Récit de ce qui fut pour nous, un merveilleux voyage.

italie.jpg


Florence

Cité de la Renaissance, berceau des Médicis, Florence a été bâtie par des dynasties de marchands et de banquiers. Aujourd’hui, elle recèle d’un patrimoine extraordinaire ! Que vous soyez amateur d’art, d’histoire, de gastronomie, ou simplement amoureux des belles choses, cette ville est faîtes pour vous ! Nous y avons passés deux journées, mais une troisième aurait été la bienvenue. Nous avons donc organisé nos deux journées ainsi: la première journée (en vert sur la carte) s’est déroulée au nord du fleuve Arno, et comprend toutes les églises, curiosités de la ville, places célèbres, palais ancestraux, etc … Tandis que pour notre deuxième journée (en bleue), nous avons découvert et admiré le sublime Duomo, puis nous avons franchis les berges de l’Arno par le Ponte Vecchio pour arpenter les chemins escarpés menant au plus point de vue sur tout Florence à la tombée du jour !

.

Premier jour :

Commencer la découverte de Florence par l’église Santa Maria Novella vous permettra de découvrir la première perspective de l’histoire de l’art, et ainsi mettre un premier pas dans la Renaissance. C’est une rare église payante de la ville, mais le détour ne vous décevra pas. Non loin de l’église, vous pourrez entrer dans une authentique pharmacie : l’officine de Santa Maria Novella. Un décor extrêmement raffiné, des produits de grandes qualités, un lieu insolite dans lequel on aimerait rester un grand moment, découvrir de nouvelles senteurs, se laisser transporter dans une autre époque … Puis vous vous laisserez guider par vos pas, au détour de ruelles charmantes, qui vous mèneront à la célèbre Plazza della Signoria. Et en chemin, peut être croiserez vous une étrange statue de bronze : un sanglier, appelé le Porcellino, où chaque italien vient déposer une pièce de monnaie dans sa gueule, puis la faisant glisser dans la fontaine. Si la pièce tombe au travers de la grille en fer : vous reviendrez à Florence. Sinon … Profitez bien de votre séjour en cours !

Nous voilà arrivés Piazza della Signoria, où se côtoient les sculptures des plus grands artistes (vous y trouverez la réplique du David, sculpté par Michel Ange), la démesure du Palazzo Vecchio (qui du dôme ou de la tour du palais est le plus haut ? Difficile de le dire …), le premier musée du monde (la galerie des Offices), le corridor de Vasari (qui relie le Palazzo Vecchio au Palazzo Pitti, de l’autre côté de l’Arno) … Bref, un bouillonnement d’oeuvres d’arts, et de touristes ! Nous avons donc préféré continuer notre découverte, sans visiter la galerie des Offices ou le Palazzo, pour nous diriger vers le quartier des Médicis, plus au nord de la ville.

Commandé par Cosme l’ancien de Médicis, le palais et la chapelle, attenante à l’église San Lorenzo, sont des bijoux d’architecture et d’art ! Le travail du marbre y est surprenant, tout comme les imposantes sculptures de Michel Ange. Malheureusement nous n’avons pu visiter l’église San Lorenzo, ainsi que la bibliothèque des Médicis … En revanche, si vous avez le temps, n’hésitez pas à flâner dans le marché du cuir. Artisanat ancestral de Florence !

Deuxième jour :

Nous voici enfin face au somptueux Duomo de Florence ! Erigé en 1436 par Brunelleschi, le dôme de la cathédrale de Florence surpasse tout ceux d’Italie. 100m de hauteur, 42m de diamètre, construit sans aucun soutient architecture, ce dôme est une prouesse architecturale. La coupole est recouverte d’une peinture tout aussi superbe, peinte par Vasari. Il est possible de visiter le dôme, de s’approcher au plus prêt des peintures, d’embrasser toute la ville d’un seul regard. Pour cela, penser à réserver ! Vous pourrez également, en achetant un billet combiné, monter dans la tour du Campanile, et admirer l’intérieur du Baptistère.

Il est maintenant temps de traverser l’Arno, en empruntant le Ponte Vecchio. Pont très célèbre, sur lequel se sont installés les joailliers de la ville. Aujourd’hui, on y avance très péniblement, à cause des nombreux touristes ! Un conseil : empruntez au retour un autre pont, vous bénéficierez d’une très belle vue sur le Ponte Vecchio, qui d’après nous, est plus joli de l’extérieur, avec ses échoppes suspendues à ses piliers. Une fois le fleuve traversé, direction la place Santo Spirito, pour vous restaurer dans un des restaurants jouxtant l’église du même nom. Les terrasses ombragées font le bonheur des Florentins, et la cuisine y est excellente ! Nous avons déjeunés au Trattoria Gustapanino, un délice !

Après ce repas, rien de tel qu’une marche digestive, en direction des hauteurs de Florence, et la Piazza Michel Angelo et l’église San Miniato al Monte, encore plus en hauteur. Pour y arriver, il vous faudra grimper des sentiers escarpés, et gravir bon nombre de marches. Mais la vue est à couper le souffle ! S’y rendre un peu avant le couché du soleil est un régal pour les yeux. Nous avons pu profiter d’une très belle lumière automnale, de quelques feux de cheminées, et d’une atmosphère toute particulière, qui a rendue ce moment magique.

Et si vous êtes curieux d’en apprendre plus sur la ville de Florence, nous vous recommandons la série Les Médicis, actuellement en diffusion, et le reportage sur la construction du Duomo de Brunelleschi.



PISE

Une journée pour visiter Pise nous semble l’idéal. Car Pise ne se résume pas uniquement à sa tour ! La ville est très charmante, les rives de l’Arno sont agréables à parcourir … Mais bien évidement, l’emblème de Pise, sa tour penchée, vaut le détour ! Située sur la Place des Miracles, la tour penchée côtoie la cathédrale de Pise ainsi que son baptistère. Il est possible de visiter l’ensemble des monuments. Il n’est pas forcément nécessaire de réserver. Et bien que le prix pour visiter la tour soit un peu élevé, il serait bête de s’en priver !

Gravir les 293 marches de la Tour de Pise est une expérience unique ! Penchée à plus de 5°, le sommet de la tour est décalé de plus de 5m par rapport à sa base ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela se ressent lorsque l’on monte l’escalier en colimaçon ! La sensation de tomber est très importante au début, puis elle s’amenuise au fur et à mesure que l’on arrive au sommet : tout simplement car le haut de la tour a légèrement été redressé. En tout cas, une fois au sommet, vous pourrez côtoyer les cloches (aujourd’hui en inactivité !) de la tour, et bénéficier d’une vue sur Pise, et sa campagne voisine. Se déplacer en haut de la tour sans avoir la sensation de chuter relève du défi ! Mais l’on s’habitue rapidement à l’appel du vide, et pour les moins courageux, prenez simplement place sur les marches qui entourent le sommet du monument, en profiter tranquillement de la vue.

Une fois redescendu, ne quittez pas la place des Miracles sans avoir visité la cathédrale, le baptistère, et surtout, le camposanto, l’ancien cimetière de la ville, qui fut, selon la légende, bâti en premier lieu pour être une cathédrale. Pour les amoureux des arts, vous y découvrirez d’anciennes fresques, pour les curieux, vous y découvrirez d’antiques tombeaux, et pour tous les autres, vous découvrirez un lieu apaisant, chargé d’histoire, qui vous transportera dans un autre temps …

Avant de quitter Pise, prenez le temps de vous promener dans les rues de la ville, de parcourir les berges de l’Arno, dans lequel les immeubles se reflètent à merveille, de déguster une glace chez Toto et de savourer les spécialités italiennes à la Mescita (recommandation personnelle : Gnocchetti Trevigiano e Gorgonzola  ! Un délice !!).



Pistoia

En 2017, Pistoia sera la capitale italienne de la culture. Mais pour l’heure, cette jolie petite cité est encore préservée des touristes. Une visite s’impose ! Nichée au pied de la chaîne des montagnes des Apennins, la ville cache en son centre historique, un marché encore consituté d’anciennes échoppes médiévales, un palais communal fortifié, un baptistère, et … Un dôme ! Pistoia n’a décidément rien à envier à Florence !

Une journée est suffisante pour faire le tour de la ville, déguster une glace, entrer dans les nombreuses églises qui peuplent la ville, et visiter le baptistère. Le palais communal abrite un musée, qui vous permettra d’accéder à des salles d’une autre époque richement décorées, et pourtant encore aujourd’hui en activité. Sur la place du Duomo, prenez le temps de siroter un Spritz, et de essayez de vous imaginer, qu’une fois par an se tient une course de chevaux impressionnante : la joûte de l’ours !

Il est également de visiter et de comprendre l’histoire de Pistoia en visitant … Ses souterrains ! Pour ce faire, rendez vous à l’hôpital del Ceppo. La visite commencera par la découverte d’un lieu insoupçonné : la première école de médecine et son plus petit amphithéâtre ! Perdu au milieu de l’hôpital actuel (en parti désaffecté), cette minuscule bâtisse ne laisse pas présager de l’extérieur, de ce que l’on pourra y trouver une fois la porte poussée ! La visite se poursuit pendant une heure sous la ville, le long de l’ancien  lit du fleuve qui traversait autrefois Pistoia. N’hésitez pas à demander une visite guidée en français. Anecdotes garanties !



Sienne & San Gimignano

Pour notre dernière journée, nous avons visités Sienne et San Gimignano. Avec le recul, consacrer une journée entière à Sienne nous semble plus judicieux. En effet, Sienne regorge de nombreux trésors, qu’il est difficile de découvrir en seulement une petite journée. Nous avons donc visités les grands classiques de Sienne, retour en images :

La ville de Sienne est jonchée de palais, dont le plus important est le Palazzo Publico, sur la célèbre place del Campo, où se tient chaque année l’impressionnante course de chevaux : El Palio. Il est possible de visiter le museo civico de la ville, en achetant un billet combiné avec la Torre del Mangia. Un bâtiment somptueusement décoré, qui vous en apprendra d’avantage sur l’histoire de cette cité.

Bien évidement, monter en haut de la Torre del Mangia est un incontournable ! Et qui vaut vraiment le coup, si comme nous vous adorez pouvoir admirer les villes depuis les hauteurs. Pensez simplement à réserver votre horaire de montée dès lors que vous arriverez dans la ville. Il vous faudra un peu de persévérance pour arriver au sommet. Mais quelle superbe récompense vous attend là haut !

Autre monument emblématique de la ville de Sienne : la cathédrale. Reprenant à l’intérieur l’alternance de couleur vert et blanc sur ses piliers, une douce lumière mystérieuse traverse l’ensemble de la nef, éclairant par endroit le superbe sol de la cathédrale. En effet, il est entièrement recouvert… de marbre ! Un chef d’oeuvre pour les yeux, à voir absolument ! D’autant que sa visite est gratuite. En revanche, si vous souhaitez visiter le baptistère, la tour, ou le mur inachevée de la cathédrale, il vous faudra acheter (à l’avance) un billet combiné.

Mais il est déjà temps pour nous de nous rendre à San Gimignano, et d’y profiter de notre dernier couché de soleil automnale. La jolie petite cité de San Gimignano est bâtie en hauteur, et est composée d’un ensemble de 13 tours intactes aujourd’hui. A une époque, on en comptait plus de 70 ! Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, la ville surplombe une dense forêt d’olivier, et de vallons typiques de la région de la Toscane. Et pour terminer comme il se doit se séjour Toscan, rien de tel qu’une dégustation de vins locaux, au bar Divinorum. Et si vous avez la chance d’arriver au moment opportun, vous pourrez, une dernière fois, profiter de la vue sur cette splendide région.



Il nous reste encore tant à découvrir de l’Italie, et de la Toscane. Mais ce premier voyage fut pour nous un réel enchantement, et nous reviendrons très bientôt sillonner les autres villages d’Italie ! N’hésitez pas à partager aves nous vos bonnes adresses et coins atypiques de l’Italie. Et surtout … Bon voyage ! 

© Toutes les photographies sont la propriété de La Terre au Carré

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s